Aller au contenu principal
Félix-Édouard Guérin-Méneville, Iconographie du règne animal de G. Cuvier, Paris, Baillère, 1844, vol. 6, pl. 84
  • À l'occasion du séminaire d'Actualité critique, dont les séances ont lieu dans la salle historique de la bibliothèque Ulm-LSH, les bibliothèques de l'École vous présentent une exposition d'ouvrages anciens et précieux liés au thème des relations humain/animal.

    L'exposition propose un parcours à travers les collections de la bibliothèque Ulm-LSH et du centre de documentation du CAPHÉS illustrant divers thèmes de la relation homme/animal :

    Traditions philosophiques

    Du discours de la méthode de Descartes ("animal-machine") aux travaux des encyclopédistes (article "Animal" de l'Encyclopédie par Diderot et Daubenton), illustration des réflexions sur le statut de l'animal et l'animalité ; Traité des animaux de Condillac, Essai philosophique sur l'âme des bêtes du pasteur David Renaud Boullier.

    Classifications/descriptions scientifiques

    Divers travaux des zoologistes montrent l'évolution des classifications du règne animal depuis le XVIIIe siècle : de Linné à Blainville en passant par Cuvier et les somptueux ouvrages illustrés de Buffon. Une sélection d'ouvrages présente en particulier l'évolution des techniques mises en oeuvre pour représenter les animaux dans les ouvrages scientifiques : gravures sur bois figurant les insectes énumérés par Thomas Moffett dans son traité de 1634 (Insectorum, sive Minimorum animalium theatrum), innovantes gravures en quadrichromie de Jacques Fabien Gautier-Dagoty (Observations sur l'histoire naturelle, sur la physique et sur la peinture, 1752) ;  représentations faites à partir d'observations au microscope par Pierre Lyonnet (Traité anatomique de la chenille, 1762).

    Une sélection d'ouvrages donnant lieu à des figurations d'animaux lointains et exotiques découverts lors de voyages complète cette histoire des représentations : Voyage à la Nouvelle-Guinée de Pierre Sonnerat (1776) ; Voyages du professeur Pallas, dans plusieurs provinces de l'empire de Russie et dans l'Asie septentrionale, édition revue et enrichie de notes par Lamarck (1794).

    Évolution et évolutionnisme

    Classification et description scientifique des animaux vont de pair avec la réflexion qui se développe sur l'évolution des espèces, illustrée par les ouvrages précurseurs de Maupertuis (Essai sur la formation de corps organisés) et Robinet (Considérations philosophiques de la gradation naturelle des formes de l'être, ou Les essais de la nature qui apprend à faire l'homme), mais aussi par l'oeuvre de Lamarck, et par un exemplaire de la traduction française de l'Origine des espèces de Charles Darwin.

    Exploitations animales

    Divers aspects de l'"exploitation" des animaux par l'homme sont ensuite présentés : il s'agit en premier lieu de l'élevage, thème fécond depuis les Géorgiques de Virgile, illustré notamment par les travaux de Daubenton (Instruction pour les bergers et pour les propriétaires de troupeaux, 1782) et de Louis Pasteur (Études sur la maladie des vers à soie, 1870).

    Parmi les débouchés de l'élevage, la question de la consommation de viande est l'occasion de présenter une édition ancienne du traité de Porphyre sur le végétarisme (1777), mais également un traité de cuisine bourgeoise détaillant les multiples manières d'accommoder les viandes, rôts et ragoûts (Le nouveau cuisinier royal et bourgeois, 1734). Un dictionnaire pharmaceutique de 1768 donne quant à lui les recettes de divers remèdes à confectionner à partir d'animaux (chats, vers de terre...)

    Enfin, la dynamique prédation/protection est illustrée par le Nouveau traité de vénerie d'Antoine Gaffet de la Briffardière (1701), un article d'Ernest Kahane sur la chasse aux phoques (1970), par une présentation de la ménagerie du Jardin des plantes (Joseph-Philippe-François Deleuze, Histoire et description du Muséum royal d'Histoire naturelle, 1823).

    Informations pratiques

    Lieu :
    Bibliothèque Ulm-LSH, salle historique
    45 rue d'Ulm,
    75005 Paris

    Horaires :
    Du 17 novembre au 15 décembre 2022
    Du lundi au vendredi : 9h-20h
    Le samedi : 9h-19h